test_Programme de protection et exploitation durable des ressources naturelles (PAGE2 - GIZ))

  • Les enjeux

    La nature a offert à la grande île d’innombrable faune et flore qui n’existent ailleurs. Ce potentiel est toutefois menacé par une forte augmentation des besoins en denrées alimentaires et en bois-énergie où plus de 90 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Mais la situation est encore aggravée par la production non durable de charbon de bois et la pratique généralisée des feux de brousse incontrôlés. Il en résulte ainsi une dégradation extrême des ressources naturelles et une perte Intitulé du projet Programme de protection et utilisation durable des ressources naturelles (PAGE 2) à Madagascar Commettant / Client importante de la biodiversité de Madagascar qui est d’une richesse unique au monde. En outre, les répercussions du changement climatique augmentent la vulnérabilité des populations locales, surtout dans les zones littorales.

    L’approche

    Durant le programme précédent, des améliorations sur le cadre politique et juridique ont été réalisées. PAGE 2 vise actuellement à l’opérationnalisation des outils et instruments issus de ce cadre, auprès des régions. C’est ainsi que des thématiques comme le développement des chaînes de valeur, la valorisation des ressources naturelles et la protection de la biodiversité, la gestion durable des ressources naturelles ainsi que l’adaptation au changement climatique, le renforcement de capacité des acteurs étatiques et des acteurs de chaînes de valeur et la lutte contre la corruption sont mises en œuvre dans les régions DIA NA et Boeny, en vue d’une bonne gouvernance environnementale. Dans ses régions d’intervention, PAGE 2 soutient les services techniques étatiques, les collectivités décentralisées, les groupements de paysans, les communautés locales, les organisations de la société civile et collabore avec le secteur privé.

  • Dans les régions Boeny et DIANA, le programme s’engage pour améliorer l’utilisation  durable des ressources naturelles dans la périphérie des aires protégées. 

  • PAGE 2 apporte une contribution directe à la réduction de la déforestation et à l’amélioration de la situation socio économique de la population à la périphérie des aires protégées. Et dans ses interventions, les résultats attendus sont :

    1) 6 % (environ 7600t) du bois-énergie consommé dans les périmètres urbains des régions de DIANA et de Boeny (d’un total de 127 000 t) proviennent de sources de production durables et légales (plantations, forets aménagés durablement) ;

    2) 5800 ménages accroissent leur revenu familial par la contribution des chaines de valeurs soutenues par le programme ;

    3) 75% des acteurs de la chaîne de valeur et des acteurs du développement estiment que leur environnement d’affaire s’améliore pour une valorisation durable et résiliente au changement climatique des ressources naturelles au niveau communal.

    Dans les régions Boeny et DIANA, le programme s’engage pour améliorer l’utilisation durable des ressources naturelles dans les périphéries des aires protégées.

  • Ce champ est vide pour l'instant
En haut